TUPUNGATO_TRANSPARENT_FRANCAIS.png
 

À propos du film

#TupungatoFilm - Tupungato: création dun parc national, il s'agit d'un film intense sur les droits de la Terre et d'aventures qui montrera la création d'un parc national du point de vue de Rafael Pease, alpiniste du snowboard et activiste environnemental. Voilà sa quatrième tentative d'atteindre le sommet du stratovolcan Tupungato en plein hiver, ce qui l'a hanté au fil des années. Avec une solide équipe de grimpeurs et d'alpinistes expérimentés, cette expédition pionnière deviendra réalité. Ce domaine est unique au monde, il est complètement isolé, incompréhensiblement froid, techniquement difficile et inexploré. Les vents soufflent à 220 km/h, des températures élevées à -18°C et des températures basses à -70°C. Le volcan Tupungato, qui signifie "Mirador de las estrellas" dans la langue Huarpe, se détache dans les Andes à 6,570 m avec son voisin Tupungatito soufflant une fumée toxique de son cratère à 5,603 m. L'équipe dépendra de la terrible tempête de Santa Rosa, une tempête notoirement légendaire et virulente, qui malheureusement avec le changement climatique n’a eu lieu que 16 fois au cours des 156 dernières années.

L'histoire de ce film ne se limite pas aux premières montées et descentes du volcan Tupungato et de ses voisins. Le film suivra Rafael alors qu'il rassemble et réunit du personnel scientifique, des alpinistes, des activistes, des ONG et des membres de communautés autochtones parmi les plus respectés du pays, pour créer un parc national de 142 000 hectares dans la région métropolitaine du Chili, où se trouvent plus de 300 glaciers, et 400 spécimens en danger d’exploitation par des industries minières et hydroélectriques. Au-delà de cela, le film a une responsabilité sociale profonde et vise à façonner la norme du voyage en montagne avec des tactiques d'escalade propres. En suivant le principe "Leave No Trace", nous utiliserons des pratiques durables dans tous les aspects de notre production pour compenser le carbone de l'ensemble du voyage. Pour ce faire, nous recyclerons tous les déchets et tous les déchets découverts sur place, en éliminant nos excréments dans le cas échéant. Tupungato: la création de ce parc national testera réellement les limites psychologiques et physiques de l'équipe, avec comme préalables une tendance masochiste et goût pour le mystère et l'inconnu, puisque l'équipe sera à la merci de la Pachamama.

Ce documentaire contribura à promouvoir la création du Parc National Tupungato, car notre objectif est d’exercer de fortes pressions sur les politiciens, les personnalités publiques, les sociétés minières multinationales et le gouvernement Chilien. Nous commencerons la promotion du projet à partir du 20 Août et continuerons tout au long de la tournée du film qui débutera en Mars 2020 et se poursuivra jusqu'à ce que le parc devienne une réalité.


Parc national de Tupungato

#ParqueTupungato - La zone proposée pour le parc national de Tupungato présente des caractéristiques très particulières. Elle se situe dans une région écologique appelée haute steppe andine et une sous-région des Andes méditerranéennes. Ces écosystèmes sont sous-représentés dans le Système national d'aires protégées du pays. La superficie de cette zone est de 142,000 hectares et de 16,760 hectares supplémentaires qui seraient éventuellement intégrés au parc national, pour atteindre un total de 158,760 hectares. Il est à seulement 70 kilomètres du coeur de Santiago du Chili et est très accessible de tous les côtés de la ville. C’est le dernier territoire qui puisse éventuellement rester entre les mains du public et créer quelque chose de beau qui permettra non seulement à tous les Chiliens de se divertir,  mais aussi aux personnes du monde entier qui pourront voir les beautés de la nature.  C'est une excellente occasion de promouvoir la conservation éducative pour toutes les générations à venir.

 
Mapa ColoradoOlivares.jpg
 

Pourquoi le nom Tupungato?

Tupungato signifie "Vigie des étoiles" dans la langue maternelle de Huarpe. La région proposée pour le parc était inhabitée par les Chiquillanes, des habitants des Andes de la commune de Los Andes à Rancagua. En raison de son apparence, on sait qu'ils étaient grands et minces, qu'ils recouvraient leur peau de graisse animale et la ornaient de peintures bleues. En été, ils traversaient la chaîne de montagnes pour échanger des marchandises avec les Mapuches. Les Chiquillanes étaient une tribu nomade qui voyageait par groupes de moins de 100 personnes, ce qui leur permettait de voyager plus efficacement au fil des saisons. En 1545, lorsque les Espagnols sont venus coloniser le Chili, il fût déclaré que les Chiquillanes étaient les premiers à les affronter. Ils ont été massacrés et réduis à vivre dans des parcelles éloignées des montagnes.

Que conservons-nous?

En conservant 158,760 hectares, nous protégerons plus de 300 glaciers qui ont déjà été réduits d'un tiers de leur taille au cours des 50 dernières années en raison du changement climatique et des interventions humaines, telles que l'exploitation minière et la pollution. Il n'y a plus que 18,000 hectares de glaciers. Il s'agit de la plus grande réserve d'eau douce publique de la région. Elle contient plus de 50% des eaux du centre du Chili, où vivent plus de 9 millions de personnes. Si nous ne préservons pas ce qui en reste, les effets négatifs seront énormes pour l'avenir des humains, et de la faune dans la région.

olivares alfalfal.jpg

Gauche: Suppression glaciaire du glacier Olivares pendant 69 ans. En 1955, le glacier Olivares Beta avait une superficie de 1,200 hectares (CEC, 2013); Il a actuellement une superficie de seulement 833 hectares (DGA, 2014). Une réduction de taille de plus de 30%

Droite: Suppression glaciaire du glacier Juncal Sur pendant 69 ans. En 1950, le glacier a atteint le fond de la vallée où coule la rivière Olivares, juste en dessous de la formation du monticule de Rabona. En 2019, la partie la plus horizontale a diminué de nombreux milliers.

Ce ne sont là que quelques-uns des centaines de glaciers de cette région. On dit qu'il y a 69 ans, il devait y avoir environ 55,000 hectares de terres glaciaires dans cette région.

Juncal.jpg

Le Chili possède les plus grandes réserves de systèmes de glaciers de toute l'Amérique latine, avec environ 80% du corps des glaciers, soit près de 4% de la couverture de glace mondiale. Il est intéressant de noter que les glaciers sont sous la protection de la Commission des mines et de l’énergie. Par contre, en Argentine, une loi interdisant toute intervention minière dans ses glaciers vient d’être adoptée. Les glaciers sont un composant de la cryosphère, un sous-système fondamental de la Terre pour la vie sur la planète, composé de toutes les régions où l'eau est sous forme solide. Ces masses de glace alimentent la plupart des bassins versants du territoire, en particulier pendant les périodes où il ne pleut pas.

Glaciers dans la région du fleuve Colorado.

Glaciers dans la région du fleuve Colorado.

Bassin de la rivière Maipo, cela montre l’immensité de la région. © Fundación Plantae

Bassin de la rivière Maipo, cela montre l’immensité de la région. © Fundación Plantae

Nous protégeons également plus de 400 espèces de flore et de faune dans cette région, où une grande majorité d’entre elles sont endémiques et certaines sont en voie de disparition. Guanaco est actuellement réintroduit dans la région, où il joue un rôle d'espèce clé aux côtés du condor andin et du puma.

La santé

Il y a eu des cas dans les petites villes environnantes de la zone du parc national proposé avec une forte concentration de plomb, de molybdène et d'arsenic, entre autres, largement au-delà des normes autorisées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Izkia Siches, présidente de la faculté de médecine régionale, explique que les effets des métaux lourds sont très divers, car certains sont reliés aux maladies oncologiques, c'est-à-dire que certains gènes sont modifiés et envoient des signaux aux cellules pour éviter leur apparition.  Ils se reproduisent et au bout d'un moment ils meurent. Ce sont les pathologies qui causent le cancer, dit Siches.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles cette zone devrait être créée dans un parc national et seulement deux motivations qui sont contre: la cupidité et la corruption. Cette zone sensibilisera tous ses visiteurs et les invitera à entretenir une relation avec la nature. C’est une expérience éducative pour ceux qui apprécient ce que nous avons autour de nous. En plus d'avoir un avantage économique constant à long terme pour le pays, c'est un atout majeur pour le tourisme dans le pays; ainsi que des emplois pour les communautés locales qui ont été affectées par les sociétés minières et hydroélectriques. N'oublions pas la conservation et la préservation de l'eau pour plus de 9 millions de personnes et les avantages évidents pour la flore, la faune et les Andes.


Qui sommes nous contre?

Les mines existent déjà, il s’agit de tunnels (plus de 70 km) et d’installations hydroélectriques à la frontière. Dans le cadre de la proposition de parc national, nous voulons empêcher la propagation de toutes ces multinationales de plusieurs millions de dollars afin qu’elles se développent encore plus illégalement dans cette zone publique du centre du Chili.  Désormais, le ministère des biens nationaux dispose des terres, ce qui est positif mais aussi négatif, en raison du fait que le ministère des Mines et d’autres entrepreneurs influencent et renforcent certains hommes politiques pour qu'ils  obtiennent ce dont ils désirent.   En l'occurrence, les 142,000 hectares de terres seraient en danger. Il existe également des vestiges archéologiques où vivaient d'anciennes tribus qui ont été détruits par les opérations minières. Actuellement, des exploitations minières telles que Anglo American, BHP, Codelco, Groupe Luksic et d’autres tentent de s’étendre dans cette région, où les rivières étant sèchent, détruisent les glaciers encore présents pour finalement atteindre leur objectif de tout contaminer et tout détruire.

expo PAISAJES DE COBRE330.jpg
IMG_1834.jpg
expo PAISAJES DE COBRE000 (4).jpg
IMG_8568.jpg
Menaces (minières et hydroélectriques) présentes et futures dans la propriété fiscale Colorado-Olivares. © Fundación Plantae

Menaces (minières et hydroélectriques) présentes et futures dans la propriété fiscale Colorado-Olivares. © Fundación Plantae

Le président du pays, Sebastián Piñera, et Andronico Luksic, n'ont rien fait d'autre que de se remplir les poches d'action dans ces activités minières et hydroélectriques et de promouvoir leur expansion. Selon GreenPeace, Luksic est la première personne du pays à être responsable pour les dommages environnementaux. Comme nous savons tous et comprenons que la politique et les grandes entreprises ont souvent tendance à être corrompues, ici au Chili rien n’est différent. Des pots-de-vin  sont versés par le maire de Lo Barnechea aux Anglo-Americains et à d’autres grandes entreprises. Nous assumons de même pour de nombreuses autres personnalités politiques de haut niveau, dans l’intention de détourner le regard tout en agrandissant illégalement leur territoire minier. Au fur et à mesure que cette terre sous-développée traverse ses phases, nous nous attendons à ce qu’elle devienne un parc national, à l’opposé du gouvernement chilien, au lieu de plusieurs mines à ciel ouvert et de tunnels complexes traversant les glaciers.


Comment rejoindre le mouvement?

  1. S'éduquer

  2. Collaborez avec nous et nos partenaires

  3. Aidez-nous à faire pression et à faire pression sur les opérations minières multinationales, les politiciens et les personnalités publiques

  4. Téléchargez notre kit de presse pour partager des faits et des informations avec votre entourage sur la conservation de cette zone.

  5. Suivez le parc national de Tupungato sur Facebook et Instagram

  6. Aidez-nous à passer le mot, présentez une projection du documentaire Tupungato: créer un parc national

  7. Inscrivez-vous ici pour notre liste de diffusion

    Restez à l'écoute, car les choses évolueront rapidement, nous mettrons constamment à jour ce site.


PARTENAIRES

 
EDITABLE-Logo y variaciones-Mesa de trabajo 1 copia 8.jpg
plantae.png
logo.jpg
Copy of Copy of Print

Backcountry.com - MyMtn - ZealOptics - SparkR&D - Goal Zero - TailGate Industries - WestonBackcountry - SunValleyFF


L’erreur conditionnelle en croyant que la terre était la nôtre quand la vérité des choses est que nous sommes de la terre
— Nicanor Parra